Mon histoire, mon rêve d’enfant

Pourquoi j’ai créé ma propre marque de mode ? Ma petite histoire derrière un grand projet

Un rêve d’enfant…

Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée de mode. Les longues jambes des mannequins qui portent des étoffes magnifiques signées par les plus grands couturiers me fascinaient et j’adorais les imiter en empruntant à ma mère et mes sœurs leurs plus belles tenues. J’organisais alors des défilés à la maison dans le salon et invitait ma mère, mes tantes et mes cousines pour y assister.

La mode m’a permis de m’affirmer à l’adolescence

Tous les matins, je me changeais 4 à 5 fois avant de trouver LA tenue qui aller transformerait ma journée avant d’aller à l’école, dans ma ville natale de Fès au Maroc, d’une journée banale à une journée exceptionnelle.

Il ne s’agissait pas d’être regardée et admirée par les autres mais juste de se sentir pleinement épanouie. Dès l’adolescence j’ai compris que nos vêtements nous aidaient réellement à nous affirmer, à nous sentir confiantes et belles. Pas question pour moi de sortir avec une tenue qui ne me faisait pas sentir moi-même.

Je ne portais pas les vêtements les plus chers mais je cherchais à dénicher des pièces simples et réaliser des astucieux mix & match, sans oublier les accessoires qui ne sont jamais accessoires.

J’ai toujours aimé prendre des photos, que ce soit de mes voyages, de mes amis, l’envie de garder un souvenir d’un moment ..

La découverte de ma vocation à Milan et Paris

Après mon baccalauréat j’ai eu la chance de m’envoler pour Paris, la capitale mondiale de la mode pour y étudier l’architecture, un domaine pas si éloigné de la mode finalement, bien que parfois moins glamour.

Mais c’est à Milan, autre centre névralgique de la mode, que j’ai lancé mon blog après avoir rencontré l’inspirante Chiarra Ferragni. J’ai commencé à partager mes looks sur mon blog et j’ai réalisé que j’inspirais de plus en plus de personnes pour trouver leur propre style.

 

Des marques internationales qui m’ont toujours fait rêver ont même commencé à me faire confiance et à me confier des missions de collaboration. J’ai travaillé sans relâche pour être à la hauteur de ces noms prestigieux de la mode, de la joaillerie et de la beauté tout en poursuivant ma carrière d’architecte à Paris

Un week end à Dauville décisif

Si l’envie de créer une marque de mode est restée dans mon inconscient depuis les défilés « homemade » de mon enfance, celle-ci a réellement germé lors d’une journée d’été passée à la mer avec mes sœurs.

Nous nous trouvions à Deauville un jour d’été 2015, manque de chance il faisait gris et il pleuvait même des cordes par intervalles. Alors que nous nous baladions sous ce ciel pesant, nous avons été prises d’une grande nostalgie pour notre pays natal, le Maroc. Le soleil brulant, les couleurs, les bruits nous manquaient. Nous imaginions alors que sous ce ciel gris de Deauville, toutes les femmes puissent porter des caftans colorés, brodés, incrustés de sequins, de pierres venues du Maroc comme des princesses orientales…

D’ailleurs le grand couturier Yves Saint Laurent le disait parfaitement : « Au Maroc, j’ai compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces, qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l’insolence des mélanges, à l’ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l’importer, je l’ai annexée, transformée, adaptée ».

Ainsi, ce jour-ci nous avions décidé que pour nous amuser comme quand nous étions petites, nous lancerions une ligne de beachwear inspirée des caftans marocains : caftans de plage, tuniques brodées portés avec des maillots et des jeans feraient partie de notre collection. Nous avons lancé la confection de quelques pièces au Maroc et avons été ravies du retour de mes followers à la fois en France et au Maroc et des encouragements reçus. Nous avons nommé la marque Bahaar, qui signifie la mer en arabe, en hommage à cette journée à la plage à Deauville, certes pluvieuse mais porteuse d’un joli projet et de plein d’espoirs.

L’année du changement et de la maturité

Alors que je partageais mon temps entre l’architecture, le blog et ma ligne de vêtements, il faut dire que j’avais de plus en plus de mal à tout concilier ; je devais alors refuser des collaborations pour le blog et ne pouvais développer davantage Bahaar. Je dois avouer que c’était bien frustrant.

J’ai donc décidé fin 2017 de quitter mon poste dans le cabinet d’architecture où je travaillais pour me consacrer pleinement à mes followers qui me suivent depuis le début et à leur proposer ma ligne de vêtements Bahaar qui me tient tant à cœur car il représente un peu ce que je suis : le mélange d’orient et d’occident, la touche bohème, l’envie d’évasion et de liberté…

C’est tout cela que j’ai voulu partager avec mes followers et au-delà.

Bahaar : un hommage aux deux pays que j’aime…

Bahaar est un véritable hommage à mes deux pays. D’un côté le Maroc pour ses paysages, sa douceur de vivre, le raffinement des tenues traditionnelles, son artisanat ancestral et de l’autre la France pour son savoir-vivre, le cosmopolitisme de sa ville Lumière, l’élégance effortless des françaises.

J’ai donc décidé de designer la marque à Paris et de la confectionner au Maroc, ce qui était très important pour moi. En effet, bien que le Maroc ait une histoire de la couture qui remonte à des générations, et que le pays produise des vêtements pour les grandes enseignes de mode internationales, j’étais triste de voir que peu de marques se créent au Maroc par des marocains et rayonnent à l’international. J’ai donc voulu avoir un impact sur cette filière au Maroc à mon échelle.

   

Une affaire de famille

Ainsi j’ai continué à travailler sur ce projet pour créer l’été 2018 une collection de vêtements bohème chic, inspirée du Maroc mais avec une touche parisienne bien présente. Dans cette aventure, je suis épaulée par mes 2 grandes sœurs, qui m’ont soutenu et suivie depuis mes débuts dans le blogging et qui m’ont poussé à aller au bout de mes rêves. Ayant toutes les deux fait des études de commerce en France, elles m’aident à structurer le projet de manière professionnelle pour en faire une vraie marque de mode.

Grace à nos profils très complémentaires, ensemble nous avons pu réaliser la production de la ligne de vêtements par un fabriquant que nous apprécions beaucoup pour son professionnalisme et son soutien, nous avons lancé le site internet www.bahaar.fr début juin, et nous avons démarché des concept stores et des boutiques d’hôtels sélectionnés avec soin. Nous sommes maintenant en train de préparer la prochaine collection.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour l’instant, j’ignore si vous, mes chers followers, avez apprécié ma démarche et ma proposition et je souhaiterais réellement vous impliquer dans mon processus créatif si vous voulez bien. Alors dites-moi ce que vous pensez de Bahaar ? qu’est-ce que vous voudriez que je développe ? les questions que vous vous posez ?

Je vous ai préparé ce petit questionnaire, pourriez-vous prendre 5 minutes pour le renseigner ? https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfZnkQA5q6j5CbfDCjT6EXpiU4DAUQ5nXuQLOInnRYSJTn8iw/viewform

Pour celles qui se sont déjà offert mes créations, mille merci pour et envoyez-moi vos plus jolies photos avec un ≠BahaarFam, je me ferais un plaisir de les partager.

Nous continuerons à vous proposer plein de nouveauté et à vous raconter la suite de notre histoire. Alors, suivez-nous sur Instagram @bahaar_thebrand et sur Facebook Bahaar The brand pour interagir avec nous sur l’aventure Bahaar.

 

Related Post

FacebookTwitterPinterest

1 Comment

  1. Riani 22 juillet 2018

    Bjr. Je viens de vous découvrir et waoihhhh trop bien. J adore. Franco marocaine aussi je kiff vos créations. Longueee vie à votre marque. Bisous Akia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *